Un seul sujet, plusieurs interdisciplinarités

Le 20 décembre dernier, Julie Lombard-Latune a soutenu sa thèse intitulé « La compensation écologique : du principe de non-perte nette de biodiversité à son opérationnalisation – analyse de l’action collective ».

Nous présentons ici ce projet comme un exemple de thèse interdisciplinaire s’intégrant dans une analyse des interaction entre société et biodiversité. La compensation écologique a été abordée ici par le prisme de la géographie environnementale qui vise a mieux comprendre les relation humains-environnement. A partir des questions initiales liées à la théorie de l’actions collective, il a été nécessaire d’appliquer des méthodes d’enquêtes, de socio-anthropologie, et d’analyse spatiale afin pouvoir interroger les acteurs, comprendre leur démarches et les effets écologiques de ces démarches.


20181220_165637
Soutenance thèse
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s